Que faire en cas de dégradations de votre logement Airbnb ?

L’une des plus grandes craintes des propriétaires est de retrouver leur logement Airbnb dans un mauvais état suite à une location.

Si la plupart du temps les voyageurs sont heureux de leur séjour et les propriétaires soulagés de retrouver leur location en bon état, de mauvaises surprises peuvent rarement se produire.

Comment réagir face à ce type de situation ?

Logement rendu en mauvais état par les voyageurs Airbnb

Le premier réflexe, appeler la police

Si lors de la récupération de vos clés vous constatez que votre logement Airbnb a été abîmé et saccagé, la première chose à faire est d’appeler les services de police.

Cela permettra de faire une constatation des dégâts en vous garantissant une protection ainsi que des preuves officielles. Il faudra également déposer plainte.

Si les dégradations sont très importantes, il est préférable de faire intervenir un huissier qui consignera lui-même l’état des lieux dans un procès-verbal.

La deuxième étape : tenter un accord à l’amiable via le centre de résolution Airbnb

Suite à cela, il convient de contacter le/les voyageurs via le centre de résolution d’Airbnb pour tenter de trouver un accord à l’amiable.

Vous avez généralement jusqu’à 14 jours à compter de la fin de la réservation pour rapporter un souci à Airbnb et demander une retenue sur la caution.

Il vous faudra entrer les différentes informations dans le centre de résolution ainsi que les coûts associés.

Si le voyageur accepte le montant demandé, ce montant sera alors déduit de la caution que vous aviez précisée au préalable dans votre annonce (pensez à toujours inclure une caution dans votre annonce, cela permet en général de limiter les mauvaises surprises).

Vous pouvez réclamer entre 100 et 5000 dollars US à vos visiteurs (soit 88 à 4405 euros environ. Attention cependant, une caution trop élevée peut parfois dissuader de potentiels clients).

Se lancer sur Airbnb

Si litige, utilisation de la garantie hôte AirCover

Si le/les voyageurs n’acceptent pas votre demande ou ne répondent pas au-delà de 72 heures, vous pouvez faire intervenir Airbnb et effectuer une réclamation sur la plateforme.

Il vous sera demandé de fournir des photos, des vidéos, des factures, des reçus ou des relevés bancaires pour preuve d’achat.

Un devis où est inscrit le coût de réparation et des captures d’écran des échanges avec les voyageurs ainsi qu’une plainte déposée à la police vous sera également demandé.

C’est la garantie hôte « AirCover » d’Airbnb qui prendra en charge le coût des dégradations, en couvrant une somme maximale de 800 000 euros.
Cette assurance s’applique à chaque réservation (même lorsque vous n’aviez pas précisé de caution dans votre annonce).

Si moindre doute, demander conseil à votre conciergerie

L’avantage d’avoir recours à une conciergerie est que celle-ci peut vous aider dans toutes les démarches si le moindre problème survient durant votre location de courte durée.

Elle peut vous conseiller et vous accompagner dans les formalités pour régler tout litige survenu lors de la réservation de votre logement par un ou plusieurs voyageurs.

Chez Vign’Home nous faisons les démarches avec vous, pas de panique à avoir.

>> Article: Comment réussir l’accueil de ses voyageurs ? <<

Se lancer sur Airbnb

0 commentaires